La pièce Piefort est une monnaie étalon sur flan épais



index du site horizonfr

Les francs
1 franc
2 francs
5 francs
10 francs
20 francs
50 francs
100 francs

Commémoratives
Les francs commémoratives

Les Euros
Les pièces euros
Starter kit
Commémoratives
Frappe des euros
Euros par pays
Billets en euro

Pièces en or
5 francs or
10 francs or
20 francs or
40 francs or
50 francs or
100 francs or

Monaco
Les monnaies

Sarre
Les monnaies

Divers
Les monnaies sous Louis XVI


Les monnaies sous Louis XV

Les monnaies romaines

La drachme monnaie grecque

les monnaies antiques grecques

Les monnaies gauloises

Monnaies des anciennes colonies

Les pièces des bagnards

Les monnaies de nécessité et les jetons-monnaie

 

bannière horizonfr.com le site des monnaies cotation et valeur




Les monnaies frappées en PIEFORT ou PIED-FORT


Ces pièces étalons sont au double ou au quadruple de l'épaisseur et du poids officiels, ils servent d'exemples à la réalisation des monnaies du type courant.

Les Pieforts quelque peu delaissés par les numismates sont des pièces de tradition, des objets témoins.

Les premiers pieforts, apparus au XIIème siècle, sous Louis Auguste (1180-1223), étaient conçus en tant que projet monétaire offerts aux dignitaires comme pièces d'honneur ou de plaisir, mais tous n'étaient pas suivis d'émissions courantes.






 

Un peu plus tard, toujours sous la dynatie capétienne, les pieforts possèdent un module différent des pièces ordinaires avec souvent un métal plus précieux que celui du type courant.

piefort de 5 centimes
5 centimes piefort



Au milieu du XVIème siècle, tandis que la frappe au balancier se subtitue à la frappe au marteau, les pieforts deviennent des modèles préparés par le tailleur général de la Monnaie de Paris et sont envoyés aux graveurs des hôtels monétaires de province.

Ces pièces étalons sont au double ou au quadruple de l'épaisseur et du poids officiels, ils servent d'exemples à la réalisation des monnaies du type courant.

La fabrication des pieforts est tombées en désuétude au cours du
XVIII eme siècle





Jusqu'en 1968 la frappe des pieforts était occasionnelle et correspondait à la création de nouvelles pièces par la Monnaie de Paris. Depuis 1971, régulièrement et parallèlement à chaque émission annuelle de type courant, une très petite quantité de pieforts est fabriquée.

piéfort d'une pièce de 1 franc
Merci à David pour cette photo d'un piefort de 1 franc 1968


Les pieforts sont alors réalisés par type de pièce dans un métal, qui peut être celui utilisé pour la pièce en circulation, ou en argent, ou en or, et parfois une quatrième série en platine. Ils sont de frappe particulièrement soignée au double de l'épaisseur des pièces courantes



piefort 20 centimes 1968
Merci à David pour cette photo d'un piefort de 20 centimes 1968





Les pieforts ne sont pas exclusivement représentant de la métropole, puisqu'ils ont existé aussi pour les anciennes colonies et DOM-TOM

On le nomme souvent pièce de luxe pour collectionneur, il est peu tiré, présenté sous emballage plastique scellé avec un certificat de garantie. Il est donc nécessaire de faire une démarche pour l'acquérir.





Le piefort est suprenant, rare, voir parfois très rare....et c'est un témoin de notre histoire.

piefort du double tournois
LOUIS XIII PIEFORT DU DOUBLE TOURNOIS 1618 A PARIS

 

Votre pièce piefort, valeur et cotation

Les monnaies anciennes
Les deniers
Les sols
Les écus

Les monnaies du monde
Monnaies par pays

Les dossiers numismates Tous les dossiers

Monnaies ESSAI

Monnaies obsidionales


Monnaies satiriques de Napoléon III


Ateliers de gravure


Les graveurs et leurs différents


Vocabulaire numismate


Les timbres monnaies


Pied-fort ou piefort


Les Louis d'or


Nettoyer les pièces de monnaie


Les pièces fautées


Divers

Les liens
Le livre d'or
les coffrets

 

contacter le webmaster